mardi 17 janvier 2017

Quelques petites choses sur Doom, mon Maine Coon


Doom (prénom donné par l’éleveuse quand il est né ; c’était l’année des « D » et je n’avais pas d’inspiration. Mais du coup, il est super bien trouvé et ça lui va comme un gant) a eu 8 ans en décembre, il pèse 9,5 kg et c’est mon gros Patapouf adoré.
 
Nous vivons ensemble depuis qu’il a 3 mois, et j’ai la chance que, comme la plupart de ses congénères, nous soyons très très proches : il me suit quasiment partout, est super câlin, joueur et j’adore quand il me regarde avec ses jolis yeux d’amoureux.
 
J’avais envie de vous parler un peu de lui, de ses petites manies, de ce qu’il aime ou ce qu’il déteste.
 
Malgré sa taille impressionnante, c’est toujours super rigolo quand quelqu’un qui ne le connait pas l’entend miauler : on s’attend à un gros  miaulement bien rauque et bien fort, mais non… il a un pur miaulement de fille, très aigüe, une vraie petite famelette ^^
 
Certaines personnes sont très impressionnées de le découvrir : il faut dire qu’il en impose par sa taille, sa fourrure et son regard parfois sauvage (alors que c’est une crème). Et pourtant… Je n’ai jamais vu un chat aussi trouillard que lui !!! Et plus il vieillit, plus cette peur s’accentue. Pour vous dire,  il a même peur des mouches…
 
Il était assez proche de son Papounet (mon ex-mari). Nous nous sommes séparés il y a un peu plus d’un an mais sommes restés très bons amis. Ce qui fait que nous nous voyons régulièrement. Mais Doom a décidé de l’ignorer à chacune de ses visites… Je pense qu’il lui fait comprendre son mécontentement de ne plus être là. Par contre, il saute sur toutes les personnes de la gente masculine qui passent par chez moi ! Et si l’un deux vient à s’asseoir sur le canapé, il en a pas pour un moment avant que Doom veuille bien quitter ses genoux.
 
Doom adore la soupe, n’importe laquelle. Lorsque j’en fais, il a toujours droit à une bonne cuillère  qu’il lape avec bonheur. Par contre il déteste la menthe… Et comme il est toujours avec moi le matin lorsque je me brosse les dents à la salle de bain, j’aime bien lui souffler sur le museau : ça me fait rire de le voir plisser son nez et ses yeux en reculant sa tête en arrière.
 
Je suis la seule à pouvoir le porter. Lui n’aime pas ça ; un autre que moi peut essayer mais ma grosse bêbête se débattra assez vite. Je l’ai habitué tout petit et de temps à autre, je le prends dans mes bras pour faire un gros câlin que nous apprécions tous les deux.
 
Mon petit bonhomme aime beaucoup jouer à cache-cache et au football. C’est super marrant de se cacher et de le voir débouler en trombe ou vous attraper le mollet quand il pense qu’il est bien planqué (parce qu’avec sa taille, il a quand même du mal à se camoufler correctement). Quant au foot, on se renvoie une petite balle durant de longues minutes, moi avec ma main, et lui avec sa patte.
 
Comme quasiment tous les chats, Doom adore dormir dans un carton. Et plus ce dernier est petit, plus il aime s’y lover, quitte à dépasser de tous les côtés. Il aime beaucoup également boire de l’eau au robinet, dans la baignoire. Et quoiqu’il fasse, si j’ai le malheur d’aller dans la salle de bains, vous pouvez être sûrs qu’il va venir à toute vitesse, sauter dedans et me regarder avec son air « Ben alors, tu l’ouvres ce robinet ou quoi ?).
 
Parfois il s’endort assis. Sa tête tombe sur sa poitrine, et cette position donne l’impression qu’il fait pénitence, c’est super rigolo et attendrissant.
 
Il aime que je lui caresse les yeux et son petit nez. Et il aime également être coiffé (sauf sur le ventre et le derrière). Je n’ai qu’à lui montrer son peigne et lui dire « Doom, on fait le beau garçon ? » et il rapplique derechef !
 
Il est très apprécié sur Facebook et Instagram. Je crois que si j'y postais une photo de moi nue, il remporterait de toute façon haut la main le concours du plus grand nombre de "J'aime" ^^
 
Et enfin, quand j’ai un coup de mou, je l’appelle en usant du surnom qu’un ami lui a donné : Doominique (prononcez Douminique), ça me fait rire à chaque fois, ça lui va tellement bien !!
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 14 janvier 2017

"50 Nuances de Grey" : livre versus film



C'est avec beaucoup (de mois) de retard que j'ai regardé ce film qui a beaucoup fait parler de lui à sa sortie.
J'avoue que toute l'agitation autour de lui (et ces filles complètement hystériques) m'avait beaucoup échaudée à sa sortie, et mon envie de le voir était très proche de... - 100.
Mais pour ne pas mourir bête, je l'ai finalement visionné.
Et contrairement à mes attentes, il m'a beaucoup plu et même donné l'envie de lire les livres.
Je viens de terminer le tome 2, mais je ne parlerai ici bien évidemment que du premier "50 Nuances de Grey". 

Même si le 1er film de la série (le 2nd "50 Nuances Plus Sombres" sort très bientôt) est plutôt réussi, à mon sens, il y a pas mal de différences avec le bouquin.

La plus grande étant les scènes de sexe.
Sur une vingtaine dans le livre, seules 5 ou 6 ont été retranscrites à l'écran. Et bien sûr, elles sont très édulcorées (même si très belles et bien filmées).
Le sujet étant plutôt "extrême", je comprends que le réalisateur n'ai pas voulu que ces scènes soient jouées telles que dans le bouquin. Elles sont très soft, érotiques, alors que dans la réalité, elles sont bien plus chaudes, longues et nombreuses.
Il est dommage d'ailleurs que certaines aient été très largement coupées (voire inexistantes) , comme celle du 1er bain...
Ce qui est décevant également, c'est que les fameux orgasmes (puissants et à répétition) d'Anastasia soient complètement absents à l'écran.
Et  j'ai trouvé vraiment frustrant, même si je comprends qu'il est sans doute difficile de retranscrire ce genre de scènes, l'absence de la déesse intérieure de l'héroine : elle est tellement marrante, glamour et parfois trash dans le livre qu'elle manque cruellement à l'écran.

Concernant les acteurs, je n'ai pas été déçue (ou si peu...).
Dakota Johnson est parfaite ! Son jeu est excellent : on voit très nettement l'évolution d'Anastasia qui au début de sa rencontre avec Grey est plutôt une jeune femme gauche, pas féminine du tout, timide, pas consciente pour un sou de sa beauté, et qui devient au fur et à mesure une femme sexy, très féminine et séductrice.
L'actrice est de plus, très belle : je lui trouve un charme fou, un regard très évocateur et une bouche magnifique !
Quant à Christian Grey, même si Jamie Dornan est plutôt un très bel homme doté d'un corps splendide, et malgré un très bon jeu d'acteur, on reste un peu sur notre faim car il est beaucoup moins froid, autoritaire et dominant que dans le livre.
Il est en fait un peu trop "gentil"...
Enfin, les personnages secondaires sont plutôt très réussis, exception faite de Mia, la soeur de Grey, que je n'imaginais pas du tout ainsi...

Le scénario est assez fidèle au livre, bien qu'il est évident qu'en 2 heures, tout n'a pas pu être intégré dans le film.
Mais certaines choses auraient mérité d'être développées, comme la réticence d'Anastasia à accepter les cadeaux de son amant, qui l'amènent, dans le bouquin, à se considérer comme une prostituée.
Et la fameuse obsession de la nourriture de Christian Grey, qui va jusqu'à compter les bouchées que sa belle avale... 



Malgré ces différences, le film est réussi. Soft certes. Mais très plaisant.
Je comprends maintenant l'enthousiasme qu'il a pu susciter chez certaines femmes et j'ai hâte de voir le second volet.
Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 29 décembre 2016

Au revoir (et merci) 2016 !

L'heure du bilan a sonné...
2016 fut pour moi l'année de transition.
Celle où j'ai découvert le célibat, celle durant laquelle j'ai eu mon premier appartement à moi toute seule, celle de mon épanouissement personnel.

Bien sûr, tout n'a pas été rose... La vie de célibataire a bien des côtés positifs (voir mon article "Y a d'la joie dans l'célibat") mais parfois, la solitude est pesante.

Ceci dit, je sais que j'ai beaucoup de chance par rapport à d'autres personnes, qui sont seules comme moi, mais qui n'ont rien d'autre : pas de travail, pas de toit, pas de proches qui prennent soin de vous... Alors j'essaie de me plaindre le moins possible (et toute façon je n'aime pas ça...) et de relativiser.


Que retenir de cette année ?

J'ai fait de très belles rencontres amicales et développé certaines autres relations dans un sens que je n'imaginais pas. L'amitié est un vrai trésor dont il faut prendre grand soin.


J'ai (enfin) vaincu ma peur de conduite et aujourd'hui, je prends ma Kabool sans avoir une boule au ventre et c'est un vrai plaisir d'être indépendante (bon... il faut quand même que je fasse des efforts pour arrêter de ma garer comme un caillou ^^).

Je suis allée à Prague pour la première fois, avec deux amies, et ce fut un fabuleux voyage où s'est mêlé l'émerveillement (la ville est splendide) et la rigolade (le Pont de Charles entre autres...).

J'ai 4 magnifiques tattoos en plus qui ornent mon corps. Et je ne vais pas m'arrêter là... Je me sens totalement moi-même avec ces belles oeuvres gravées à jamais sur ma peau...

Et surtout, surtout... Je me suis épanouie. Vraiment.
J'ai pris confiance en moi, j'ai enfin réalisé que j'étais une femme. Ca parait étrange mais je me suis toujours plutôt vue comme une jeune fille, je ne sais pas vraiment comment expliquer ce sentiment. Mais aujourd'hui, je vois que je peux plaire, je suis plus féminine, moins timide, moins pudique... C'est un tout. Et ça fait du bien d'être enfin soi-même.

Mieux vaut tard que jamais non ? 

A côté de ça, il y a des choses moins drôles bien évidemment.

Celle qui me gêne le plus, c'est que j'ai perdu le goût de dessiner... Et ça me manque terriblement. J'essaie de m'y remettre de temps à autre, mais l'envie n'est pas là... J'espère vraiment que c'est juste un passage, bien qu'il dure depuis de longs mois...

Un truc vraiment pas cool (mais c'est ma résolution number one pour 2017) : je me suis remise à fumer, après 15 ans d'arrêt... Complètement débile, je le sais bien... Je pensais pouvoir fumer quelques cigarettes comme ça, de temps à autre.
Tu parles Charles... Ça fait un bon mois que je refume un demi-paquet par jour... (Aïe, je vous vois faire les gros yeux...).
Mais le 1er janvier, c'est terminé. Je ne suis pas encore intoxiquée et ça ne devrait pas être trop dur de stopper cette cochonnerie...

Pas super non plus : j'ai arrêté de courir depuis le mois de juin... A cause de la chaleur, du manque de motivation.... Mais c'est ma résolution n° 2 : m'y remettre, parce que ça fait du bien au corps, mais aussi au moral.
Par contre, je me suis inscrite dans une salle de sport et ça compense un peu heureusement.

Et bien sûr... je suis toujours seule.
Evidemment, je profite de mon célibat pour vivre ma vie : concerts, restos, bars, rencontres etc... et c'est super chouette !
Mais de temps à autre, la solitude me pèse vraiment... (c'est la raison pour laquelle j'ai replongé dans la clope...). 
Mon chat, Doom, s'en fout un peu de ce que je lui raconte (lui, il veut des câlins, jouer et des friandises). Et ça me manque de raconter ma journée à quelqu'un le soir, ou de dormir en cuillère, ou simplement de se faire un bisou le matin avant de partir travailler.
Mais ma nature optimiste me dit que... 2017 sera mon année. Et y a plutôt intérêt !

Voilà, mon année 2016 a finalement été plutôt positive et elle est passée à une vitesse folle.


Le monde va mal, très mal... mais je continue mon petit bonhomme de chemin, en pensant à moi, à mon bien être personnel, parce que ma vie m'appartient, et que je veux moi aussi ma part de bonheur.

             Je vous souhaite une belle fin d'année !

Rendez-vous sur Hellocoton !